Rechercher
  • E.Riesi Assurances

Économie collaborative, ça vous parle ?

L'économie collaborative est monnaie courante en France, elle s'est installée depuis quelques années dans les habitudes de consommation des Français : 3 Français sur 4 ont déjà vendu, acheté, loué ou mis à disposition des biens ou des services à d'autres particuliers ou entreprises. 



Les plateformes comme Airbnb ou Blablacar ont révolutionné l'économie collaborative et modifié les manières de consommer. 







Mais comment les consommateurs et fournisseurs sont-ils assurés quand il font de l’économie collaborative? 

Selon le cabinet de conseil PWC, l'économie collaborative prend chaque année de plus en plus de parts de marché. Elle était de 15 milliards de dollars en 2014 et devrait atteindre 335 milliards de dollars en 2025. La crise économique et financière de 2007-2008 a contribué à son essor.  En effet, les particuliers ont été à la recherche d'économies et de revenus complémentaires, pour cela ils ont proposé leurs biens et/ou leurs services de manière régulière. 

L'économie collaborative c'est quoi ? 

L'économie collaborative repose sur le partage ou l'échange entre particuliers ou entreprises de biens et/ou de services.  Elle s'inspire des modèles de consommation classiques (prendre un taxi, louer un appartement) en utilisant les ressources des particuliers ou d'autres entreprises. Elle crée aussi des services nouveaux et/ou complémentaires, le covoiturage en est un bon exemple.  Elle part du postulat que les gens ou les entreprises n'utilisent pas à 100% leur bien (voiture, locaux, parking, camion et bien d'autres). Les gens peuvent partager des biens, mais également des services (covoiturage, bricolage, etc.) et des connaissances (cours d’informatique, communautés d'apprentissage, etc.).  Ces pratiques engendrent un échange monétaire, car il peut y avoir une vente, une location ou une prestation de service.  Il faut savoir que cela n'est pas toujours de mise : l'économie collaborative peut avoir lieu sans échange d'argent (dons, troc et volontariat).  L'échange de maison pour les vacances est un exemple d’économie collaborative.  L'économie collaborative fait souvent appel à un intermédiaire, très souvent une plateforme numérique de mise en relation. La démocratisation de l’économie collaborative suscite un certain nombre de questions. Et non des moindres : « qui doit assumer les risques ? ».   Un sinistre peut vite arriver et quand nous ne sommes pas propriétaires, en général, nous ne sommes pas couverts par les assurances. Les risques peuvent donc être importants.  Les avis ne sont pas unanimes : 53% des consommateurs pensent que les plateformes d’économie collaborative doivent fournir la protection et 47% que les risques devraient en incomber au consommateur. L’économie collaborative vient ainsi bousculer les modèles existants pour les consommateurs, les entreprises, mais également les compagnies d’assurance. Prenant en compte ce phénomène, les compagnies d'assurance ont développé des offres intégrant ces nouveaux modes de consommation basés sur les usages collaboratifs.  Les contrats d'assurance classiques ne couvrent généralement pas ce type de consommation.  Avec l'objectif de toujours mieux répondre aux attentes des consommateurs des compagnies d'assurance, différentes offres ont été développées.  En rapport à vos pratiques et besoins, vous trouverez dorénavant l'assurance qui convient.

En voici une liste non exhaustive ci-dessous de formes d'économies collaboratives : 

  • L'assurance emprunt temporaire local : dans le cas où vous décideriez d’emprunter de manière occasionnelle un local pour stocker vos marchandises tout en payant un loyer.

  • L'assurance emprunt temporaire de matériel : dans le cas où vous voudriez emprunter une machine à quelqu'un par exemple si votre karcher n'était pas assez puissant. 

  • L'assurance emprunt temporaire de véhicule :  dans le cas où vous voudriez emprunter le camion nacelle à un professionnel qui n'en a pas besoin. 

Sachez que dans le cadre d'une souscription à l'un de ces types de contrats, vous pouvez dans certains cas bénéficier de l'assurance protection juridique pro. À l'aide de cette protection vous pouvez être accompagné dans le cadre de la mise en place de pratiques collaboratives au sein de votre entreprise, mais également vous faire aider en cas de litige. Même si il n'y a pas de litige, Imaginez que la voiture que vous avez prêtée vous soit restituée en retard et que cela impacte le fonctionnement de votre activité, vous pourrez alors faire jouer votre protection juridique pro. Chez E.Riesi Assurances nous croyons beaucoup en la solidarité et l'entraide. Il est évident pour nous que l’économie collaborative va prendre de plus en plus d'ampleur. Il est donc important de ne pas envisager nos actions seulement à court terme, mais de préparer le futur.  Pour préparer sereinement le futur, il convient d'être correctement assuré pour que l’expérience d’économie collaborative ne soit que réussite. 

© 2018- E.Riesi Assurances

emmanuel.riesi@mma.fr   |   80 rue Charles Duchesne 13 851 Aix-en-Provence, France  |  Mentions légales

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black